Filmographie

1913. BALAOO (France).
Réalisation et adpatation : Victorin Jasset, d'après le roman de G. Leroux, Interprétation : Lucien Bataille (Balaoo), Camille Bardou, Henri Gouget. Production : Société française des films et Cinématographes Éclair. Distribution : Union-Éclair-Location. Première représentation : 7mars 1913. Longueur : 652 mètres.

1913. LE MYSTÈRE DE LA CHAMBRE JAUNE (France).
Réalisation et adaptation : Maurice Tourneur, d'après le roman de G. Leroux. Interprétation : Marcel Simon, du Théâtre Réjane (Rouletabille), Paul Escoffier (Frédéric Larsan), Laurence Duluc, de la Comédie-Française (Mathilde). Production : Éclair-A.C.A.D. (Association Cinématographique des Auteurs Dramatiques). Distribution : Union-Éclair-Location. Première représentation : 11 avril 1913. Longueur : 905 mètres.

1914. CHÉRI-BIBI (France).
Réalisation et adaptation : Charles Krauss, d'après le roman de G. Leroux. Interprétation : Emile Keppens (Chéri-Bibi), Charles Krauss, Laurent Paulay, Marise Dauvray. Production ; Eclair. Distribution ; Union-Éclair-Location. Première représentation : 17 juillet 1914. Longueur : 1 330 mètres.

1914. LE PARFUM DE LA DAME EN NOIR (France).
Réalisation et adaptation : Emile Chautard, d'après le roman de G. Leroux. Interprétation : Maurice Le Féraudy, Jean Garat, Devalence, Mme Van Doren. Production : Éclair-A.C.A.D. Distribution : Agence générale cinématographique. Première représentation : 7 août 1914. Longueur : 1 220 mètres.

1915. ALSACE (France).
Réalisation et adaptation : Henri Pouctal, d'après la pièce de G. Leroux et Lucien Camille. Interprétation : Réjane (Mme Obey), Albert Dieudonné (Jacques Obey), Barbier (M. Obey), Camille Bardou (M. Schwartz), Berthe Jalabert (Mme Schwartz), Francesca Flory (Marguerite Schwartz), Bosman (M. Honneck), Mme Villeroy-Got (Suzy Honneck), Mme Lemercier (Mme Honneck), Mlle Sergyl (Eisa Schwartz), Gilbert Dalleu (le Commissaire), Roux (Karl), Surgère (René), Michel (François), Production : Compagie générale de cinématographie " Le Film d'Art ". Première représentation : 14 janvier 1916.

1916. L'HOMME QUI REVIENT DE LOIN (France).
Réalisation: René Navarre. Adaptation : G. Leroux, d'après son roman publié dans Je Sais Tout. Interprétation : René Navarre, Garray, Marc Gérard, André Marnay, Andrée Pascal, Alice Beylat, les petits Malherbe et Bagottier. Production : Films René Navarre (Nice). Distribution : Agence générale cinématographique. Première représentation : 9 novembre 1916. Longueur : 1 500 mètres.

Après cette date, Gaston Leroux se consacre à écrire et raconter des films à épisodes. Cette formule, mise au point en Amérique, a été inaugurée en France, dès décembre 1915, par LES MYSTÈRES DE NEW YORK (interprétés par Pearl White). Elle consiste à découper un film de très longue durée (six ou sept heures) en épisodes hebdomadaires. Leur représentation s'accompagnait d'un feuilleton quotidien dont chaque chapitre précédait légèrement la projection de l'épisode de façon à dévoiler le dénouement provisoire, la veille du changement de programme.
Ainsi Pierre Decourcelle, Gustave Le Rouge, Marcel Allain et même Maurice Leblanc ont-ils raconté au public parisien des films conçus et réalisés en Amérique. A leur différence, Leroux publiait dans Le Matin des feuilletons de films français dont il avait lui-même également écrit le scénario. Le premier d'entre eux fut : LA NOUVELLE AURORE.

1918. LA NOUVELLE AURORE (France).
Réalisation : Édouard-E. Violet. Scénario ; G. Leroux. Interprétation : José Davert (Chéri-Bibi), René Navarre (Palas), Manuel Caméré (Arizonde), Suzanne Linker (Mme Didier d'Haumont), Rachel Devirys (Nina Noha), Jacqueline Arly (Gisèle), Jane Henriquez (Mme Martens), Lise Musette (Zoé), Charles Casella (Gorbio), Maurice G. Parry (le Bêcheur), Marc Fabronis (Yo-Yo). Drame d'aventures en seize épisodes : 1° " Palas au bagne " (1 300 mètres) - 2° " L'Évasion " - 3° " Vers la lumière " (685 mètres) - 4° " Le Combat du jour et de la nuit " (780 mètres) - 5° " Le Jugement de Dieu " - 6° " La lune de miel " (700 mètres) - 7° " Les cauchemars de Palas " - 8° " Le Héros et le bandit " - 9° " Les Voiles se déchirent " - 10° " La Vengeance de Gorbio " - 11° " Deux douleurs " - 12° " Le Calvaire " - 13° " Gisèle " - 14° " La Tullia " - 15° " Fatalitas ! " - 16° " Le Calice ". Production : " Séries René Navarre " (Nice). Distribution : Ciné-Location Éclipse (Paris). Première représentation : du 25 avril au 8 août 1919.

1919. LE MYSTÈRE DE LA CHAMBRE JAUNE (The Mystery of the Yellow Room - États-Unis).
Réalisation et adaptation : Emile Chautard, d'après le roman de G. Leroux. Interprétation : Ethel Grey Terry, Lorin Baker, George Cowl, Edmund Elton, Carlyle Blaekwell. Production : Mayflower Photoplay Inc. Distribution (en France) : Cinématographes Harry. Première représentation (France) : 17 février 1922. Longueur : 1 900 mètres.
A la suite du succès remporté par LA NOUVELLE AURORE, Leroux et René Navarre (interprète en 1913-1914 des cinq Fantômas tirés par Louis Feuillade de l'œuvre de Souvestre et Allain) décident de fonder avec quelques amis (dont Arthur Bernède, homologue de Leroux au Petit Parisien) une entreprise destinée à concurrencer les films à épisodes américains. Ce sera la Société des Cinéromans (installée à Nice, 23, rue La-Buffa).
Jusqu'en 1921, cette société produira sept films à épisodes dont deux conçus (et racontés) par Leroux.

1920. TUE-LA-MORT (France).
Réalisation : René Navarre. Scénario : Gaston Leroux.
Interprétation : René Navarre (Tue-la-Mort), la petite Madeleine Leroux [alias Madeleine Aile] (Canzonetta), Jacqueline Arly (Geneviève de Montana), Lise Jaffry (Diane), Maurice Thorèze (l'abbe Pasquale), Gennaro Dini (Paolo), Nina Dini (Maddalena), Mme Tergy (la Mahure), Dailly (Mahure), Emile Keppens, Gina Manés, Javerzac, Charles Casella, Raffels, Lorin, Césare Tullio Terrore, Geo Dugast, Louise Bertholet. Drame d'aventures en douze épisodes : 1° " L'Auberge du Petit Chaperon-Rouge " - 2° " La Forge des Quatre Chemins " - 3° " Les Contrebandiers " - 4° " L'Inconnu " - 5° " Tue-la-Mort et Ovilla " - 6° " Une Etrange hypothèse " - 7° " L'Incendie " - 8° " Canzonetta " - 9° " Tu ne tueras point " - 10" " Un et un font un " - 11° " Tiberio " - 12° " La Vengeance de M, Ovilla ". Production : Société des Cinéromans (Nice). Distribution : Ciné-Location Éclipse. Première représentation : 15 octobre 1920.

1921. LE SEPT DE TRÈFLE (France).
Réalisation : René Navarre et M. Manzoni. Scénario original : Gaston Leroux. Opérateur : Dubois. Interprétation : Henri Bosc (Claude Michel), Lise Jaffry (Princesse Irène), Jacqueline Arly (Lottie), Gina Manés (Noemié Moderan), Charles Casella (le comte Sima), Javerzac (Hippolyte Moderan), Lorin (Théodore), Louis Monfils (le banquier Zappara), Maurice Thorèze, Césare Tullio Terrore, Gennaro Dini, le petit Mario Dini, Albert Bras, Dailly, Mme Tergy, Hilla Sanino, Nina Dini, Christiane Navarre. Drame d'aventures en douze épisodes : 1° " La Carte fatale " - 2° " L'Idylle de Lottie " - 3° " La Princesse Irène " - 4° " Le Fond de l'abîme " - 5° " Les Deux frères " - 6° " En cage " - 7° " Le Mariage de Lottie " - 8° " Ce que femme veut " - 9° " La Dernière route " - 10° " L'Enjeu suprême " - 11° " Les Cachots de Venise " - 12° " Le Vainqueur du sept de trèfle ". Production : Société des Cinéromans (Nice). Distribution : Eclair-Location. Première représentation : 16 septembre 1921.

1922. IL ÉTAIT DEUX PETITS ENFANTS (France).
Réalisation ; M. Manzoni. Scénario : G. Leroux. Interprétation : La petite Madeleine Leroux [alias Madeleine Aile] (la princesse Miliana), Lorin (le professeur Athanase), Louis Monfils (le roi), Charles Casella (le prince Ennann), Césare Tullio Terrore (Trika), Maurice Thorèze (le comte Protzoieff), Dailly (Atbanasieff), Lucien Gobio (le prince Miki), Mme Tergy (Dame Nathalie), le petit Senges (Tuko). Production : Société des Cinéromans (Nice). Distribution : Éclair-Location. Première représentation : mars 1922. Longueur : 1300 mètres.
Gaston Leroux réussit à intéresser au développement de la Société des Cinéromans un homme d'affaires influant : Jean Sapène, administrateur du quotidien Le Matin qui avait par ailleurs affermé la publicité des quatre plus grands quotidiens de Paris. Sapène prend la direction de la Société dont il installe les bureaux dans l'immeuble du Matin, 6, bd Poissonnière. A la suite d'une incompatibilité d'humeur avec Arthur Bernède, devenu directeur littéraire de la société, Leroux s'en éloignera peu à peu, alors qu'elle a inauguré sa nouvelle activité par un film dont il est l'inspirateur. Il s'agit de ROULETABILLE CHEZ LES BOHÉMIENS.

1922. ROULETABILLE CHEZ LES BOHÉMIENS (France).
Réalisation : Henri Fescourt. Scénario original : G. Leroux. Opérateurs : Willy père et Georges Lafont. Décors : Charles Sanlaville. Montage : Jean-Louis Bouquet. Interprétation : Gabriel de Gravone (Rouletabille), Joe Hamman (Hubert de Lauriac), Romuald Joubé (Andréa), Edith Jehanne (Odette de Lavardens), Jean Dehelly (Jean de Santieme), Suzanne Talba (Calliste), Camille Steyaert (la vieille Zina), Louis Monfils (le juge d'instruction), Ayra-ben-Thar (la danseuse aux boas), le petit Willy (un petit garçon). Cinéroman en dix épisodes : 1° " Le Livre des ancêtres " (1 375 mètres) - 2° " L'Arrestation " (675 mètres) - 3° " L'Instruction " (740 mètres)-4° " La Poursuite " (700 mètres) - 5" " La Page déchirée " (700 mètres) - 6° " L'Enlèvement " (700 mètres) - 7° " A Sever Turn " (700 mètres) - 8" " Le Signe " - 9° " Les Noces " - 10° " Le Châtiment ". Production : Société des Cinéromans (Paris). Distribution : Pathé-Consortium Cinéma. Première représentation : 13 octobre 1922.

1925. LE FANTÔME DE L'OPÉRA (Thé Phantom ofthe Opéra - États-Unis).
Réalisation : Rupert Julian. Adaptation : Elliott J. Clawson et Edward Sedgwick, d'après le roman de G. Leroux. Opérateurs ; Charles Van Enger et Milton Bridenbecker. Interprétation : Lon Chaney Sr (Erik, le Fantôme), Mary Philbin (Christine Daaé), Nonnan Kerry (le vicomte Raoul de Chagny), Arthur Edmund Careive (le Persan), Gibson Gowland (Simon Buquet), John Sainpolis (le comte Philippe de Chagny), Virginia Pearson (Carlotta), Snitz Edwards (Florine Papillon), Edith Yorke (Mamma Valerius), Bernard Siegel (Joseph Buquet), Edward Cecil (Faust), Alexandre Bevani (Mephisto), John Miljan (Valentine), Grave Marvin (Martha), George B. William (M. Richard), Bruce Covington (M. Moncharmin), César Gravina (un manager). Production et distribution : Universal Pictures Corporation. Première représentation (France) : 10 décembre 1925. Longueur : 3 500 mètres.

1926. THE LILY (États-Unis).
Réalisation : Victor Schertzinger. Adaptation : Eve Unsell, d'après la pièce de G. Leroux et Pierre Wolff, Le Lys. Interprétation : Belle Bennett (Odette), lan Keith (Georges Arnaud), Reata Hoyt (Christiane), Barry Norton (Max de Maigny), John Sainpolis (le comte de Maigny), Richard Tucker (Juzar), Gertrudc Short (Lucie Plock), James Marcus (Emile Plock), Thomas Ricketts (Jean), Vera Lewis (la vieille Mme Arnaud), Betty Francisco (la jeune Mme Arnaud), Rosa Rudani (Mlle Chonbray), Lydia Yeamans Titus (la gouvernante). Production et distribution : Fox Films. Première représentation (aux États-Unis) : 9 octobre 1926. (Inédit en France). Longueur : 6 268 feet (soit 1910 mètres).

1927. BALAOO (Thé Wizard - États-Unis).
Réalisation : Richard Rosson. Adaptation : Harry O. Hoyt et Andrew Bennison, d'après le roman de G. Leroux, Balaoo. Interprétation : Gustav von Seyffertitz (le savant Paul Coriolos), Edmund Lowe (le reporter Stanley Cordon), Leila Hyams (Anne Webster). E.-H. Calvert (Edwin Palmer), Norman Trevor (le Juge Webster), Barry Norton (Reginald von Lear), George Kotsonaros (le singe), Perle Marshall (le détective Murphy), Richard Prazier (le chauffeur), Maude Tumer Cordon (Mme Van Lear). Production et distribution : Fox Films. Première représentation (aux États-Unis) : 3 décembre 1927. Première représentation (en France) : 20 mars 1928. Longueur : 1 890 mètres. .

1930. LE MYSTÈRE DE LA CHAMBRE JAUNE (France).
Réalisation, adaptation et dialogues : Marcel L'Herbier, d'après le roman de G. Leroux. Opérateurs : Léonce H. Burel et Toporkoff. Décors : Jacquelux. Interprétation : Roland Toutain (Rouletabille), Huguette ex-Duflos (Mathilde Stangerson), Maxime Desjardins (le professeur Stangerson), Marcel Vibert (Frédéric Larsan), Edmond Van Daële (Robert Darzac), Léon Belières (Sainclair), Kissa Kouprine (Marie), Kerny (le père Jacques), Georges Tréville, Redgie. Production : Films Osso. Première représentation : 21 janvier 1931. Programmation à l'O.R.T.F. : 16 juillet 1970, sur la 1° chaîne. Longueur : 2 975 mètres.

1931. LE PARFUM DE LA DAME EN NOIR (France).
Réalisation, adaptation et dialogues : Marcel L'Herbier, d'après le roman de G. Leroux. Opérateurs : Périnal et Page. Décors : Shilnedeck. Interprétation : Roland Toutain (Rouletabille), Huguette ex-Duflos (Mathilde Stangerson), Maxime Desjardins (le professeur Stangerson), Marcel Vibert (Frédéric Larsan), Edmond Van Daële (Robert Darzac/Brignolles), Léon Belières (Sainclair), Kissa Kouprine (Marie), Vera Engels (Edith Rance), Kerny (le père Jacques), Kovally (le prince Galitch). Production : Films Osso. Première représentation : novembre 1931. Programmation à l'O.R.T.F. : 19 juillet 1970, sur la 1° chaîne. Longueur : 3000 mètres.

1931. THE PHANTOM OF PARIS (États-Unis).
Réalisation : John S. Robertson. Adaptation : Bess Meredith, d'après le roman de G. Leroux. Dialogues : Edwin Justus Mayer et John Mechan. Interprétation : John Gilbert (Chéri-Bibi), Leila Hyams (Cécile), Lewis Stone (Costaud), Jean Hersholt (Herman), C. Aubrey-Smith (Bourrelier), Natalie Moorhead (Vera), Ian Keith (le marquis du Touchais), Alfred Hickman (le Dr Gorin). Production et distribution : Metro-Goldwyn-Mayer. Première représentation (aux États-Unis) : 19 novembre 1931. (Inédit en France). Durée : 74 minutes.

1932. ROULETABILLE AVIATEUR (France).
Réalisation : Étienne Szekely. Scénario original et dialogues : Pierre-Gilles Veber, avec l'autorisation de Mme G. Leroux. Opérateurs : Pewerell, Morley. Musique : G. Van Parys. Lyrics : Serge Véber. Interprétation : Roland Toutain (Rouletabille), Léon Belières (Sainclair), Lisette Lanvin (Rosy), Maillot (George K. George), Germaine Aussey (Sonia), Abel Duroy (Hubner), Théa Dori (Erzi), Alexandre Goth (Bathory). Production : Films Osso. Première représentation : décembre 1932. Longueur : 2 250 mètres.

1936. MISTER FLOW (France).
Réalisation : Robert Siodmak. Adaptation et dialogues : Henri Jeanson, d'après le roman de G. Leroux. Interprétation : Louis Jouvet (Mister Flow), Fernand Gravey (l'avocat Antonin Rose), Edwige Feuillère (Hclena Scarlett), Mila Parély, Jean Wall, Wladimir Sokoloff, Jean Périer, Jim Gérald. Production : Voudas. Distribution : Édition D.U.C. Première représentation : 18 novembre 1936. Longueur : 3 034 mètres.

1937. CHÉRI-BIBI (France).
Réalisation : Léon Mathot. Opérateur ; René Gaveau. Musique : Paul Misraki. Interprétation : Pierre Frcsnay (Chéri-Bibi), Jean-Pierre Aumont (Palas). Marcel Dalio, Suzet Maïs, Thomy Bourdelle, Lucien Dalsace, René Navarre, Georges Péclet, Colette Darfeuil, Aimos, Robert Ozanne, Georges Fells, Victor Vina, Jean Marconi. Production : Charles Bauche. Distribution : Distribution parisienne de films. Première représentation : 3 mars 1938 Longueur : 3 300 mètres.

1943. LE FANTÔME DE L'OPÉRA (The Phantom of the Opera - (États-Unis).
Réalisation : Arthur Lubin. Scénario : Eric Taylor et Samuel Hoffenstein, d'après le roman de G. Leroux. Adaptation : John Jacoby. Dialogues : John Hathaway. Opérateurs : Hal Mohr et W. Howard Greene (Technicolor). Directeurs artistiques : John B.Goodman et Alexander Golitzen. Décors : R.A. Gausman et Ira S. Webb. Musique : Edward Ward. Séquences d'opéra dirigées par : William von Wynetal et Lester Horton. Orchestration : Harold Zweifel et Arthur Schutt. Assistant-réalisateur: Charles Gould. Interprétation : Claude Rains (Eric Claudin, le fantôme), Susanna Poster (Christine Dubois, choriste), Nelson Eddy (Anatole Garron, le premier chanteur), Edgar Barrier (Raoul Daubert), Leo Garillo (signor Ferretti), Jane Farrar (Biancarolli), J. Edward Bromberg (Amiot), Fritz Leiber (Liszt), Nicki André (Lorenzi), Fritz Feld, Steven Geray, Hume Cronyn. Production et réalisation : Umversal Pictures. Première représentation (aux Etats-Unis) : 27 août 1943. Première représentation (en France) : 29 juillet 1947. Durée : 91 minutes.

1946. ROULETABILLE JOUE ET GAGNE (France).
Réalisation : Christian Chamborant. Scénario original et dialogues : Pierre Lestringuez, d'après le personnage imaginé par G. Leroux. Opérateur: Jean Bourgoin. Décors : Maurice Bernard. Interprétation : Jean Piat (Rouletabille), Marie Déa (sa fiancée, Wanda), Lucas-Gridoux (le professeur Sadjeck), Suzanne Dehelly. Monique Mélinand, Camille Rodriguez, Michel Vitold, Jérôme Goulven. Production : Société Générale de Gestion Cinématographique. Distribution : Union Française de Production Cinématographique. Première représentation : 9 juillet 1947. Durée : 95 minutes.

1947. ROULETABILLE CONTRE LA DAME DE PIQUE (France).
Réalisation : Christian Chamborant. Scénario original et dialogues : Pierre Lestringuez, d'après le personnage imaginé par G. Leroux. Opérateur : Jean Bourgoin. Décors : Maurice Bernard. Interprétation : Jean Piat (Rouletabille), Marie Déa (sa fiancée, Wanda), Lucas-Gridoux (le professeur Sadjeck), Suzanne Dehelly, Monique Mélinand, Camille Rodriguez, Michel Vitold, Jérôme Goulven. Production : Société Générale de Gestion Cinématographique. Distribution : U.F.P.C. Première représentation : 11 février 1948. Durée : 88 minutes.

1948. LE MYSTÈRE DE LA CHAMBRE JAUNE (France).
Réalisation : Henri Aisner. Adaptation et dialogues : Wladimir Pozner, d'après le roman de G. Leroux. Opérateur : André Bac. Musique : Guy Bernard. Décors : Max Douy. Interprétation : Serge Reggiani (Rouletabille), Hélène Perdrière (Mathilde Stangerson), Pierre Renoir (le professeur Stangerson), Marcel Herrand (Frédéric Larsan), Lucien Nat (Robert Darzac), Janine Darcey, Gaston Modot, Fabien Loris, Arthur Devère. Production : Productions Cinématographiques Alcina. Distribution : Films Corona. Première représentation : 15 juin 1949. Durée : 90 minutes.

1949. LE PARFUM DE LA DAME EN NOIR (France).
Réalisation: Louis Daquin. Adaptation et dialogues : Wladimir Pozner, d'après le roman de G. Leroux. Opérateur : André Bac. Musique : Jean Wiéner. Décors : Max Douy. Interprétation : Serge Reggiani (Rouletabille), Hélène Perdrière (Mathilde Stangerson), Pierre Renoir (le professeur Stangerson), Marcel Herrand (Larsan), Lucien Nat (Robert Darzac), Mona Dol, Loleh Bellon, Arthur Devère, Gaston Modot, Michel Piccoli, Jean-Pierre Grenier, Olivier Hussenot, Jean Carmet, Robert Moor, Yvette Etiévant. Production : Productions Cinématographiques Alcina. Distribution : Films Corona. Première représentation : 5 octobre 1949. Durée : 100 minutes.

L'HOMME QUI REVIENT DE LOIN (France).
Réalisation : Jean Castanier. Adaptation : Louis Chavance, d'après le roman de G. Leroux. Dialogues : Louis Chavance et Paul Guth. Opérateur: Georges Million. Musique: Yves Baudrier. Décors: Maurice Colasson. Interprétation : Annabella (Marthe), Paul Bernard (Jacques Bossière), Jacques Servières (son cousin, André Bossière), Maria Casarès, Daniel Lecourtois, Henri Crémieux, Delmont, France Ellys. Production : P.L.C. Distribution : Ciné-Sélection. Première représentation : 21 juillet 1950. Durée : 95 minutes.

1955. CHÉRI-BIBI (France-Italie).
Réalisation : Marcel Pagliero. Adaptation : Paul Mesnier. Dialogues : R. Scipion. Opérateur ; Mario Montuori. Musique : Georges Auric. Décors : F. Lolli. Interprétation : Jean Richard (Chéri-Bibi), Raymond Bussières (La Ficelle), Danièle Godet (Cécily), Arnoldo Foa (le forçat Le Kanak), Albert Préjean (un policier), Léa Padovani, Andrée Servilange, Carlo Ninichi, Memmo Carotenuto. Production: U.G.C./Memmon Films/Taurus Films (Paris) - Ariel-Films (Rome). Distribution : A.G.D.C. Première représentation (Paris) : 8 juin 1955. Durée : 84 minutes.

1962. LE FANTÔME DE L'OPÉRA (The Phantom of the Opera - Grande-Bretagne).
Réalisation : Terence Fisher. Adaptation et dialogues : John Elder, d'après le roman de G. Leroux. Opérateur : Arthur Grant (Technicolor). Musique : Edwin Astley. Décors : Bernard Robinson et Don Mingaye. Interprétation : Herbert Lom (le fantôme), Heather Sears (Christine Charles), Edward de Souza (Harry Hunter), Michael Gough (lord Ambrose d'Arcy), Thorley Walters (Lattimer),Ian Wilson (le nain), Martin Miller (Rossi), John Harvey (Vickers), Harold Goodwin (Bill), Renée Houston (Mme Tucker), Liane Aukin (Maria), Sonya Cordeau (Yvonne), Miles Malleson (un cocher), Michael Ripper (second cocher), Miriam Karlin (la femme de ménage), Marne Maitland (Xavier), Patrick Troughton (le chasseur de rats), Leila Forde (Teresa). Production : Hammer Films. Distribution : Universal-International. Première représentation (Paris) : 8 juin 1955. Durée : 84 minutes.

1974. PHANTOM OF THE PARADISE (Le Fantôme du Paradis - États-Unis).
Réalisation : Brian de Palma. Scénario : Brian de Palma inspiré du Fantôme de l'Opéra de G. Leroux. Photo : Larry Pizer (couleur). Musique : Paul Williams, Georges Aliceson Tipton. Costumes : Rosanna Norton. Montage : Paul Hirsch. Décors : Jack Fisk. Interprétation : Paul Williams (Swan), William Finley (Winslow, le fantôme), Jessica Harper (Phoenix), George Memmoli (Philbin), Gerrit Graham (Beef), Jeffrey Comanor (Thé Juicy Fruits), Archie Hahn (The Beach Bums), Harold Oblong (The Undeads), Herb Pacheco, Péter Harrel, Leslie Brewer, Bibi Hanssen, William Donovan, William Sheppard, Henry Calvert. Production : Edward R. Pressman, 20th Century-Fox, 91 minutes.

1988. LE DINER DES BUSTES.
Réalisation : Moïse Maatouk. Adaptation et dialogues: Moïse Maatouk et Christian Watton, d'après la nouvelle de Gaston Leroux. Photo: Philippe Welt. Musique: Vangelis. Interprétation: Henri Tisot (le capitaine Alban), Alexandra Lorska (Madame Beauvisage), Georges Morin (le capitaine Beauvisage), Pierre Mirat (le médecin). Production: Les productions de la Baleine. Durée 20 mns.
Grand Prix festival international du film fantastique de Sitges 1988.
Grand Prix festival international du film fantastique de Bruxelles 1989.
Grand Prix rencontres cinématographiques internationales de Prades 1988 Grand Prix Festival international du film d'humour de Chamrousse 1989.

1989. PHANTOM OF THE OPERA (Le Fantôme de l'Opéra - États-Unis).
Réalisation : Dwight Little. Adaptation et dialogues : Duke Sandefur et Gerry O'Harry d'après G. Leroux. Photo : Peter Collister. Musique : Misha Segal. Interprétation : Robert Englund (Erik Destler), Jill Schoelen (Christine Day), Alex Hyde White. Production : 21st Century. Durée : 99 min.

* 1998. LE FANTOME DE L’OPERA
Réalisation : Dario Argento, Interpretation Julian Sands, Asia Argento, Andrea Di Stefano, Nadia Rinaldi, Coralina Cataldi Tassoni

* 2003. LE MYSTERE DE LA CHAMBRE JAUNE (France)
Réalisation et Scénario : Bruno Podalydès. Image :Christophe Beaucaire. Musique : Philippe Sarde . Production :Pascal Caucheteux. Interprètes: Denis Podalydès(Rouletabille), Sabine Azéma(Mathilde Stangerson), Pierre Arditi(Frédéric Larsan), Michael Lonsdale(Professeur Stangerson),Claude Rich, Olivier Gourmet, Isabelle Candelier. Distribution : UFD. Durée : 1H58.